CHRONIQUE DE THANN (extraits)


La Chronique de Thann, intitulée " Annales, oder Jahrs - Geschichten der Baarfuseren oder Minderen Bruder" a été établie par Malachias Tschamser (Ord. Min. Conventualium p.t. Guardianum Thann, Comiss. Provincialis et Diffinit. Alsatiae) en l'an 1724.

Issus des annales de M. TSCHAMSER, les extraits qui suivent concernent uniquement la ville de Thann et couvrent la période de 1184 à 1407.




Choisissez une année parmi celles proposées ci-dessous :

1184 1186 1187 1189 1190 1191 1193 1194 1196 1201 1202 1221 1223 1224 1228 1229 1230 1232 1234 1236 1238 1241 1243 1246 1248 1249 1251 1254 1255 1256 1258 1261 1262 1268 1269 1270 1271 1272 1275 1280 1284 1286 1289 1297 1298 1299 1302 1303 1304 1306 1307 1308 1309 1310 1311 1312 1314 1315 1318


LIVRE I


1184 - A cette époque, l'affluence vers le nouveau centre de pèlerinage de Thann est devenu si important qu'il devint très difficile d'héberger une partie des pèlerins. Sur les propositions alors du Land Fürst, le comte de Ferrette de nombreuses personnes, assez aisées, venues du Vieux Thann, d'Erhenheim et d'autres lieux furent invitées à construire des maisons autour de la chapelle de St Thiébaut que l'on venait sous peu d'édifier dans la nouvelle localité de Thann, et à ainsi donner aux gens des possibilités d'hébergement et d'alimentation. Il en résulta pour ces nouveaux propriétaires, non seulement de faire des affaires particulièrement avantageuses, mais aussi et surtout de donner ainsi aux pèlerins, une occasion, toujours plus accentuée, de pouvoir honorer le saint patron. Cette même année a aussi été particulièrement riche en vin et céréales.

1186 - En cette année l'hiver a été remarquablement doux et dès le mois de janvier suivant, les arbres fruitiers se mirent à fleurir. En février, on a même pu voir des pommes et des poires grosses comme une noisette ou un œuf d'oiseau. Dès mai, on entreprit les récoltes et en août les vendanges.

1187 - En cette année, les choses étaient totalement inversées par rapport à l'année précédente. L'hiver a débuté très tôt et a persisté jusqu'en mai.

1189 - En cette année, l'hiver a été si rigoureux que les vignes gelèrent sur les collines et dans les plaines. C'est pourquoi le vin de l'an passé coûtait 4 livres stehler l'ahmen et le 1/4 de blé 3 livres, l'orge 2 livres, l'avoine 1 livre.

1190 - Le 19 décembre est décédé le comte Ulrich de Ferrette.

1191 - Le 23 juin de cette année, il y eut une très importante éclipse de soleil qui dura pendant plus de 3 heures.

1193 - Le pape Urbain III a fait admettre en cette année notre glorieux Saint Thiébaut au nombre des saints et ce par suite des innombrables miracles qu'il fit tant dans sa vie qu'après son décès. Le petit sanctuaire, centre du pèlerinage de Thann fut de plus en plus agrandi car la petite église construite il y a une trentaine d'années était devenue trop étroite pour les offices et l'affluence des pèlerins. On ne pouvait alors pas construire assez d'auberges et d'hospices, devant l'arrivée de plus en plus nombreuse de gens venant de tous les coins d'Europe et il devenait aussi de plus en plus difficile de les nourrir.

1194 - Cette année a été pénible et on envisage des famines pour les temps à venir.

1196 - L'hiver fut très froid avec beaucoup de neige et ce, dès la St Thomas.

1201 - Le pèlerinage de St Thiébaut, dans le nouveau Thann, et dans la petite église, prend de plus en plus de proportions car les arrivages de malades, de nécessiteux et de gens, venus de tous les coins du monde s'intensifie d'une façon extraordinaire.

1202 - Cette année était une mauvaise année, car il y eut de la famine dans toute la région, beaucoup de morts, et des prix très élevés. L'hiver de plus fut très froid.

1221 - En cette année, l'hiver fut très doux, il n'y eut presque pas de neige, car il a plu presque tous les jours. Les eaux par la suite inondèrent la région. La haute Alsace et le Sundgau ont été très touchés cette année par les guerres entre l'évêque de Strasbourg contre le comte de Ferrette. Tout ce qui dépendait du comte fut ravagé, brûlé et anéanti ce qui causa à la région de grands dommages. Il en résultat une famine et de nombreux morts.

1223 - En Alsace les méfaits de la guerre entre l'évêque de Strasbourg et le comte de Ferrette dévasta la région. Un tiers du bétail en périt.

1224 - A cette époque, les habitants et les logements du nouveau Thann se sont multipliés et la petite église de St Thiébaut s'est agrandie. On pensait aussi que le Vieux -Thann allait disparaître au profit du Nouveau Thann. De nombreux commerçants, des artisans, des hôteliers abandonnent leurs anciennes habitations pour se fixer au nouveau Thann où ils ouvrent leurs commerces et leurs établissements, et ce en fonction du développement toujours accru du nouveau lieu de pèlerinage et parce que l'on commença aussi à cette époque, à construire une nouvelle et grande église, pour remplacer celle trop étroite et trop petite qui était alors celle de St Thiébaut.

LIVRE II


1228 - Les vignes ont fleuri cette année en avril et à la St Jean, on avait déjà pas mal de raisons de telle sorte qu'à la St Laurent on commença les vendanges. Il n'y eut pourtant que peu de vin mais il a été fort bon. Une mesure coûtait 2 Plapper et le sester de grain 2 batzen ou 2 chappers. Une douzaine d'œufs faisait alors 4 rappen et une poule 1 batzen. Le miel revenait 10 B la mesure et la livre de cire à 3 Batzen. Le 8 juin, le roi Henri VII, ou plutôt les Comtes de Ferrette qui étaient de son côté, avaient, sur la proposition du Comte Albert de Habsbourg, fait face à l'évêque de Strasbourg pour tenter l'impossible et finalement en arriver à un dénouement...

1229 - La grande défaite que nos Seigneurs les Comtes de Ferrette subirent en 1228, alors qu'ils furent battus par les armées de l'évêque de Strasbourg, les incitèrent à se plaindre au fils du Roi Henri, qui leur promit alors aide et assistance. Cela les excita alors et ils attaquèrent à nouveau l'évêque et lui brûlèrent maints villages. Par la suite d'autres (…..) se mêlèrent de l'affaire de sorte que les hostilités et les ravages prirent fin.

1230 - La récolte fut cette année très moyenne car la pauvre Alsace était encore ruinée par suite des combats cruels. Les vendanges en conséquence furent aussi très minimes. La paix était revenue mais le pays était toujours encore occupé par des troupes et soumis aux rapines et dévastations. Dans pas mal de localités du Sundgau, plusieurs églises furent pillées, détruites et brûlées.

1232 - Cette année, l'été a été chaud et riche en fruits. Un 1/4 de blé valait 2 livres baloises. 1/4 d'orge : 18 botzen, un sester de pois 13 schiling. Le vin était nettement supérieur et fut bon, et depuis 50 ans on n'en avait pas eu de pareil. Une mesure de vin nouveau valait 1 Grenchen et une mesure de vieux 1 b. En juillet et août il faisait même si chaud que l'on pouvait cuire les œufs dans le sable.

1234 - Frédéric II, Comte de Ferrette a été enfermé par son fils dans une sombre prison et si longtemps tourmenté par la faim qu'il en succomba. L'hiver cette année fut très dur. Toutes les eaux gelèrent et même le vin dans les caves et dans les tonneaux. Les moulins à eau étaient arrêtés et il y eut un tel manque de pain que beaucoup moururent de faim. On trouva des enfants gelés dans leurs lits et les animaux mourraient de froid dans les étables. Vignes et arbres fruitiers gelèrent.

1236 - Il y eut cette année tant de vin en Alsace que l'on pouvait en acheter 1 mesure pour 1 heller.

1238 - En cette année éclata une guerre qui s'étendit sur la haute alsace et le Brisgau, guerre entre l'évêque de Strasbourg et le Roi Conrad. Le 2 juillet est mort Theodorus, Landgrave d'Alsace.

1241 - On vit cette année en Alsace les premiers flagellants qui était une secte néfaste et hérétique. Le 6 octobre, éclipse de soleil.

1243 - L'hiver est très froid avec beaucoup de neige.

1246 - Il y eut cette année une énorme quantité d'insectes, chenilles, araignées, dans toute la région. Les arbres étaient infestés.

1248 - Grande famine en Alsace.

1249 - Berthold, Comte de Ferrette est nommé évêque de Bâle.

1251 - Le Comte Ulrich de Ferrette, abandonne son château de Thann, dit Engelbourg, à Henri évêque de Strasbourg et reçoit, en échange de l'évêque, au titre de fief, ce même château et aussi ceux du Hocheneekh et de Winek. A cette époque on rénove l'église de St Amarin qui était en assez mauvais état et ce, sous l'abbé de Murbach, Berthold.

1254 - Dans le Sundgau, on a découvert en terre deux crânes de morts dont les os avaient une épaisseur de 2 doigts. Ce devait sans doute être des crânes de géants.

1255 - Le 22 mai, on a procédé à la destruction du château de St Amarin, dans la vallée de Thann. Il appartenait au prince abbé de Murbach. Le prince abbé Theobald de Faulcognie l'avait fait édifier il y a peu d'années.

1256 - Grande misère et famine dans le pays.

1258 - Année de misère. Pas de récolte.

1261 - A cette époque il était devenu difficile et dangereux de voyager aux environs de Vieux Thann, Cernay, Wattwiller, Ensisheim, … et ce, à cause de nombreux voleurs, assassins et criminels qui se trouvaient alors partout dans les bois, les haies, sur les routes et dans les villages. Cette insécurité dura plus de 20 ans.

1262 - Bonne année pour le vin et les fruits.

1268 - A Colmar, Ensisheim, Mulhouse et dans toute la région jusqu'à Thann, il n'a pas plu une goutte d'eau pendant 12 semaines et il fait très chaud.

1269 - La dévotion pour notre saint patron, St Thiébaut devient de plus en plus importante. Les pèlerins ne viennent pas seulement d'Alsace et de Lorraine, mais en masse de contrées lointaines. Ils viennent implorer l'aide du Saint. Les aumônes et les dons devenaient de plus en plus nombreux et on commença alors à se demander comment et quand on allait édifier, pour honorer le Saint, une belle, neuve et grande église. Bien que dans le voisinage il y eut beaucoup de dégâts et de destructions par suite des guerres, le nouveau Thann par contre s'accentua d'année en année de façon à ressembler davantage à une cité avec beaucoup d'habitants, qu'à un village. C'est donc à cette époque que le très distingué et savant architecte Erwin, dit Erwin de Steinbach, qui avait édifié les plans des églises de Strasbourg et de Fribourg, commença à tracer les plans de la collégiale de St Thiébaut et aussi à faire venir les pierres de Soulz, Guebwiller, Rouffach et d'autres lieux. On commença alors à recruter aussi des ouvriers du bâtiment. La grande maison près de la fontaine de St Thiébaut était alors l'atelier des sculpteurs de pierre où, quotidiennement travaillaient beaucoup de monde.

1270 - A Thann, une poule a couvé un œuf d'ou est sorti un petit poussin à 4 pattes ! Il y avait le lundi de la semaine sainte et aussi le 14 août une importante éclipse de lune comme on n'en a encore jamais vu.

1271 - Des loups nombreux font des ravages à Uffolz où ils dévorent de nombreux enfants. L'évêque de Bâle Henri, achète au Comte Ulrich de Ferrette, la totalité de son comté, en présence de son fils et ce pour la somme de 1000 marcs d'argent. Il lui donne par la suite le même comté en fief.

1272 - De la St André à Noël, il fit un froid terrible. Les prêtres voyait en effet, lors de la messe, le vin geler dans les calices et ce, avant même la consécration.

1275 - Le 1er février est mort à Bâle le Comte Ulrich de Ferrette. A cette époque on amena des pierres à Thann et on commença à les tailler, et ce, pour l'édification du portail de la nouvelle église. Erwin de Steinbach, qui venait de terminer cette année la cathédrale de Strasbourg, en avait tracé les plans, comme il fit aussi pour Fribourg.

1280 - Thiébaut de Ferrette fait prisonnier son propre fils.

1284 - L'Empereur Rodolphe prend une autre épouse, Agnès, fille du Duc de Bourgogne Othon. Il l'amène par St Amarin vers Thann où elle fit ses dévotions à St Thiébaut et lui fit une riche offrande.

1286 - Après que les frères mineurs avaient été autorisés par l'abbé de Murbach de se fixer temporairement à Bitschwiller et ce jusqu'à ce qu'une autre possibilité leur fut donnée. Il leur fallait encore patienter pour pouvoir construire un monastère.

1289 - La Thur déborde à Thann.

1297 - Enfin les frères mineurs, après avoir passé près de 13 ans à Bitschwiller, sous le contrôle de Murbach, purent s'installer à Thann où ils purent recevoir un bien d(habitation et aussi un endroit pour construire leur couvent et ce, du Comte de Ferrette, Thibaut. Frère Johannes Wagner de (…..) a fait édifier par ses propres moyens, le chœur et la nef. Le reste fut édifié par les frères.

1298 - Année pénible, de misère, de malheur. La viande de bœuf est interdite.

1299 - Thiébaut, Comte de Ferrette est fait prisonnier par les Comtes de Röpelen (?). Des hommes d'armes ravagent le pays du Sundgau.

1302 - Au nouveau Thann, les frères franciscains, sous la direction de frère Johannes Carpentarii de Rothweil, ont commencé la construction d'un nouvel étage au nouveau couvent et ce, grâce à l'aide et aux secours des villages voisins, où les frères ont récolté des aumônes.

1303 - Frère Johann Wagner (carpentaris) pose cette année les fondations de la nouvelle église des franciscains de Thann et du chœur, et y travaille activement.

1304 - Le frère Johannes Wagner fait avancer la construction de son église, à tel point que la nef est sous toit et que le chœur avance dans les travaux l'hiver cette année fut si froid qu'on avait plus de fourrage pour les bestiaux. On dut leur donner de la paille.

1306 - Le 22 octobre, les frères franciscains de Thann avaient sous toit la totalité de leur église. Il n'y manquait plus que les fenêtres.

1307 - Cette année, on a placé à Thann, à l'église St Thiébaut, des statues du St Patron.

1308 - On construit au château de l'Engelbourg la belle chapelle de Ste Catherine.

1309 - A Rouffach, les juifs causent des troubles. Plusieurs des leurs furent brûlés à Cernay, Thann, Roderen, etc…

1310 - On poursuit les travaux de l'église de St Thiébaut.

1311 - Frère Johannes Wagner a terminé son église du couvent des franciscains à Thann (inauguration).

1312 - Vers la St Jacques, on a& creusé deux nouveaux puits. L'un devant la maison de Jost Gost (?), l'autre devant l'auberge de l'écureuil au nouveau Thann.

1314 - En cette année, le nombre des bourgeois a admirablement augmenté à Thann. On commence à y construire de belles maisons. La ville a alors plus de 300 habitants.

1315 - Les franciscains de Thann reçoivent leurs nouvelles cloches. Werner de Bâle les a fondu. On a aussi à cette époque installé le grand autel et les 2 autels latéraux, ainsi que la chaire et les stalles du chœur.

1318 - Le 16 février est décédé à Strasbourg le maître Erwin de Steinbach qui en 1275 termina la belle cathédrale. Il repose dans la cathédrale de Strasbourg. Le travail a été terminé par son fils Johann.

A suivre...

Retour à la Page d'accueil